les bonnes pratiques du referencement naturel

Qu’est ce que les bonnes pratiques ?

Quand on entend les termes SEO , référencement naturel, positionnement, on pense généralement à des stratégies complexes, payantes, composées de linking complexes, rond de jambes à Google et autres éléments externes au site internet en lui-même.

Or un bon référencement démarre toujours par un ensemble de bonnes pratiques mises en oeuvre dès la création du site web et de son contenu.

Explications !

Les mots cles, la base de tout

Que vous utilisiez une structure en silo, un cocon sémantique ou autre, vous devez construire l’arborescence de votre site internet et vous basant sur les requêtes/besoins/attentes de votre audience. Une fois ces besoins identifiés, il faut les réduire à leur plus simple expression, afin d’être conforme à ce que vos utilisateurs taperaient dans une barre de recherche ; c’est ce que l’on nomme les mots-clés. Ces mots clés doivent être spécifiques, pas trop concurrentiels et bien représenter les offres et services de votre entreprise.

Plusieurs outils peuvent vous aidez dans cette recherche de termes, mais aussi observer et vous inspirer de la concurrence : Google suggest, google trends, seoqauntum, yodainsight, youtext.guru, spyfu, etc…

A la fin de ce travail dantesque (oui, cela demande du temps, et de la méthode !) vous pourrez utiliser les mots clés que vous aurez triés sur le volet pour associer à chacun d’entre eux une page web. En respectant une logique de précision croissante, vous développerez la structure de votre site web. Par exemple, vous avez amassé plusieurs mots clés autour du thème du sport, c’est d’ailleurs le sujet principal de votre site ; une page sera consacrée à la musculation, une autre à la nutrition, une autre aux bienfaits d’une activité régulière, etc..
Dans la page musculation on retrouve différentes sous-catégorie telles que la récupération, la fréquence des entraînements, les exercices recommandés, etc. La précision et la pertinence d’un sujet donné suit donc les niveaux de profondeur de votre site : du plus général au plus détaillé. Dans les niveaux les plus profonds on trouve des mots clé à longue traîne, c’st à dire un ensemble de 4/5 mots clés (ex: travailler ses biceps en musculation). Ceux-ci sont évidemment très important puisqu’ils correspondent aux requêtes émises par votre audience (si vous avez bien ciblé leurs attentes !).

Comment bien rediger son contenu

Où placer ces fameux mots clés ?
Comment mettre en exergue les termes qui vous semblent pertinents ?

En HTML il existe 6 balises spécialement destinées à hiérarchiser votre contenu : cela va du h1 au h6. Elle sont numérotées par ordre d’importance ; le h1 est le titre de votre page et il ne doit pas apparaître plus d’une fois par page. Quant aux h2 jusq’aux H6, bien que leur importance en seo soit sujette à débat, ils procureront toujours une meilleur expérience à vos utilisateurs en clarifiant votre contenu.

Integrer systematiquement des attribut alt a vos images

Lors de l’intégration de vos images il vous est généralement proposé de remplir une description que l’on nomme Attribut Alt. Ne faites pas l’erreur de croire qu’il s’agit d’un énième emplacement pour vos mot-clés, ce n’est pas sa fonction ! Le but de l’attribut alt est de fournir une description de l’image pour les internautes et les moteurs de recherche.

En effet plusieurs situations peuvent requérir ce surplus d’information à propos d’un visuel :

Le lecteur d’écran pourra indiquer oralement ce texte pour les personnes malvoyantes.

Dans le cas ou l’image ne s’afficherai pas (chargement de page lent, bug) il sera toujours possible de voir le texte du alt.

 Il indique tout simplement à Google de quoi il s’agit puisque le robot du moteur de recherche ne « comprend » pas une image, il ne sait lire que les textes.

Utilisez des URLs canoniques

Pour éviter la duplication de contenu, chaque page de votre site web doit posséder une url unique. Ce « duplicate content » est un problème assez fréquent puisqu’il suffit qu’une page de votre site web soit accessible de deux manière différentes pour que Google l’indexe en deux pages différentes (par exemple https://aspromised.fr/stratégie-digitale/les-bonnes-pratiques-seo et https://aspromised.fr/stratégie-digitale/les-bonnes-pratiques-seo/ contenant un « / » à la fin).

Une solution possible est l’ajout d’url canonique. Cette balise permet d’indiquer aux moteur de recherche quelle est l’url principale à considérer lors de l’indexation.

Pour cela il suffit de l’ajouter dans la section <head> des pages concernées :

<head>

<link rel= »canonical » href= »[URL choisie] » />

</head>

Si vous utilisez un cms, la plupart proposent des plugins réalisant cette opération.

.

Les balises title et méta description

Ce sont les premiers éléments à être visibles dans les résultats de recherche (SERPs), c’est dire leur importance ! Composants essentiels à votre positionnement, il convient d’apporter un soin particulier à leur rédaction.

Concernant la balise title (titre) le mot clé principal doit s’y trouver et le titre doit être unique (un par page).

La métadescription quant à elle doit résumer votre contenu de façon attrayante et ne pas dépasser 240 caractères ; c’est le synopsis de votre site internet, il s’agit de la rendre engageante puisqu’elle influe directement sur le trafic !

En conclusion

Si vous mettez en pratique tout ces bons conseils vous aurez déjà un bon départ en référencement naturel ; resteront d’autres optimisations touchant la compression de vos medias, la minification de code javascript et CSS, l’utilisation d’images au format et aux extensions adaptés, etc : d’une façon générale, il s’agit réduire au maximum le temps de chargement votre site web.

Des pages qui s’affichent rapidement procureront une expérience positive à vos utilisateurs et correspondra aux standards de qualité des moteurs de recherche !